Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les promenades de Bergisel

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>
Jean-Claude Juncker entre postures et imposture !

Rappel du contexte : nous sommes le mardi 28 juin 2016, premier jour du sommet européen de Bruxelles à la suite du Brexit britannique. En annexe de ce sommet la question du CETA est abordé par la Commission Européenne qui par la voix de son président Juncker informe que le traité CETA ne serait pas ratifié par les parlements nationaux.

 

Acte I : c'est dire que quelques jours après le Brexit la Commission et son président Jean-Claude Juncker nous démontrent qu'ils n'ont rien compris à la situation !

 

Ce diktat n'est pas apprécié par certains dirigeants européens (en passant il ne me semble pas avoir entendu beaucoup nos hommes politiques, en dehors de Nicolas Sarkozy qui est allé s'agiter à Londres pour nous parler de la courbure des concombres, ce qui est là aussi une vaste bêtise puisque la directive  à laquelle il fait référence n'a jamais été appliquée, la Commission elle-même la jugeant parfaitement absurde.)

Le Chancelier autrichien se rebiffe et conteste cette décision et le fait savoir !

Acte II : Jean-Claude Juncker répond que "la rigolade autrichienne doit cesser" ! Il juge tout cela "absurde".

Remarque très personnelle : je trouve que c'est plutôt le Président Juncker qui fait de plus en plus figure de pitre !

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - Billets politiques, Europe, Commission, EU, JCJuncker, CETA, Démocratie

Le GAEC Freyssac à Loudiès, sur la voie lactée du Salers Tradition

Le fromage Salers Tradion : l'excellence du goût !

Pour le moment seul le Cantal est disponible (dans le cadre du respect du cahier des charges lié au Salers Tradition).

Le GAEC Freyssac à Loudiès, sur la voie lactée du Salers Tradition

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - Cantal, SalersTradition, Vaches Salers, GAEC Feyssac, Barriac, Loudiès

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - Austria, Autriche, StubenArlberg

Voir les commentaires

Les performances des élèves en orthographe sont en baisse sensible, au point que le niveau d'une classe de cinquième de 2005 est celui d'une classe de CM2 de 1987. Cette baisse ne relève ni du sentiment subjectif ni de l'affirmation polémique. Elle est démontrée par un travail universitaire, signé d'une équipe composée de Danièle Manesse, professeur en sciences du langage à l'université de Paris III-Sorbonne nouvelle, de Danièle Cogis, maître de conférences à l'IUFM de Paris, et de deux professeurs des écoles, Michèle Dorgans et Christine Tallet.

Leur enquête est présentée dans un ouvrage qui doit être publié le 22 février sous le titre Orthographe : à qui la faute ?, aux éditions ESF. Réalisée en 2005, elle reproduit à l'identique, selon le même protocole, une enquête précédente menée en 1986-1987 par le chercheur André Chervel et Danièle Manesse sur le niveau orthographique des élèves de 10 à 16 ans. Celle-ci procédait à une comparaison à un siècle de distance, en s'appuyant sur les dictées collectées entre 1873 et 1877 par l'inspecteur général Beuvain d'Altenheim. Cette enquête avait été publiée dans l'ouvrage La Dictée, les Français et l'orthographe (Calmann-Lévy, 1989).

En termes de "niveau orthographique moyen", les résultats de cette comparaison étaient alors en faveur des élèves de 1987. En 2005, la même dictée (un court passage de Fénelon, de 83 mots) a été administrée à un échantillon représentatif de 2 767 élèves de 123 classes du CM2 à la troisième. Cette fois, la comparaison des résultats entre 1987 et 2005 témoigne d'une chute importante du niveau. Les erreurs ont considérablement augmenté : là où les collégiens en faisaient huit en 1987, ils en font treize en 2005. Là où les élèves de CM2 faisaient douze erreurs, ils en font dix-huit. En 1987, 50 % des élèves faisaient moins de six fautes. Ils ne sont plus que 22 % en 2005.

"TEMPS RÉDUIT POUR L'ÉTUDE"

Dans l'intervalle, le niveau orthographique a pris un retard de deux années scolaires : autrement dit, les cinquièmes de 2005 ont le niveau des CM2 de 1987, les quatrièmes de 2005 celui des sixièmes de 1987, etc. La nature des erreurs a aussi évolué, car ce sont surtout les fautes de morphosyntaxe, d'accords et de conjugaison qui augmentent : 52 % du total en 2005, contre 40 % en 1987. Pour tenter d'analyser les causes de cette baisse, Danièle Manesse cite en premier "un temps réduit pour l'étude de la langue", ce qui correspond à "un thème récurrent" dans les propos des professeurs de français. Elle s'interroge sur la possibilité que les "théories de l'énonciation" introduites dans les programmes du collège aient "marginalisé" l'étude des "outils de la langue". L'orthographe est ainsi devenue une "patate chaude" que chaque niveau de scolarité s'empresse de transmettre au suivant : de l'école au collège, du collège au lycée, etc. Danièle Manesse évoque le "désarroi" des professeurs devant le fait que "l'exigence traditionnelle de l'école en matière de correction de la langue" soit "passée au second plan" et que l'on ait "minoré l'importance auparavant accordée aux dimensions formelles de l'écrit".

Dans leur conclusion collective, les auteurs abordent aussi "la formation des professeurs des écoles et des collèges", selon elles "ridiculement courte pour ce qui est de l'étude de la langue", et la "question ancienne de la vigilance orthographique des professeurs des autres matières". Enfin, cette enquête vaut aussi par son origine : Danièle Manesse est une proche de Philippe Meirieu, considéré dans le débat sur l'éducation comme le chef de file des pédagogues. Elle-même favorable, comme beaucoup de spécialistes, à une réforme de l'orthographe, elle rappelle que "jusqu'à nouvel ordre, l'orthographe qu'on doit enseigner est ce qu'elle est".


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2007/02/08/orthographe-les-collegiens-de-cinquieme-sont-tombes-au-niveau-des-eleves-de-cm2-de-1987_865096_3224.html#8jdAFabW6tEV6HG0.99

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - Société, Enseignement, Langue

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - TDF2016, Limoges, LeLioran

Dans quelles conditions ? Je trouve nos amis bretons bien optimistes !

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - Pologne, Volailles, EleveursBretons, Revue de presse, Aviculture

A qui profite le crime ?

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - FBleu, Elevage, GrippeAviaire, Alimentation

Pour le président tchèque, l’incompétence des dirigeants de l’UE est responsable du « Brexit »

Selon le président tchèque Miloš Zeman, la raison principale du vote pro-Brexit des Britanniques est l’ « absolue incompétence » des dirigeants actuels à la tête de l’Union européenne. S’exprimant lors d’une tournée dans la région de la Vysočina, le chef de l’Etat tchèque a estimé que tant le Royaume-Uni que l’Union européenne sortiraient perdants de cette situation. Il a également pronostiqué une sécession de l’Ecosse du Royaume-Uni pour rejoindre l’UE d’ici cinq ans, ainsi qu’une faiblesse accrue de l’UE après le départ d’un pays ayant la troisième économie la plus forte du continent.

 

CR 29.06.2016

Voir les commentaires

Published by Jean-Michel Laurent - - République Tchèque, Tchéquie, Brexit, Zeman, Revue de presse tchèque

Voir les commentaires

Les promenades de Bergisel

Je vous propose quelques impressions de mes voyages et visites, illustrées par mes photographies. Avec pour toile de fond : l'Histoire.

Pages

Hébergé par Overblog